Tralalilalère...!

Publié le par patatietpatata

Voilà environ deux ans que je collectionne secrètement quelques-unes des plus belles cartes postales d’une certaine Lali. Son concept est aussi simple que génial : au recto, un jeu d’observation mettant en scène une multitude de créatures, au verso, un carré à gratter pour obtenir la solution. D’accord, je suis un peu fan, et heureuse d’avoir pu lui poser ces quelques questions. 

 

 Lali

 

 

 

Ces trois années aux Beaux-Arts (une école mythique !), c'était comment ? 


Franchement, pas terrible... Allez, soyons francs, d'un ennui profond !

 

Tu as commencé par imprimer tes créations sur textile. Pourquoi avoir finalement opté pour la papeterie ?

 

J’aime le papier, son odeur, sa texture. J’aime les petites choses, les petits formats. Et puis c’est au moment où je travaillais dans une papeterie que j’ai eu la chance de rencontrer le bon éditeur, le bon jour avec la bonne idée.

 

 

Une question qui me turlupine depuis longtemps : comment t’es venue cette merveilleuse idée de « cartes postales à gratter » ? Tu es accro au Morpion, c’est ça ?

 

Oui, j’adore les jeux à gratter, les jeux de loterie, et même tous les jeux ! Pour l’idée de la solution du jeu à gratter, au départ nous pensions simplement la mettre au dos de la carte postale. C’est mon éditeur qui a eu cette idée qui donne un plus à la collection. Les gens aiment tellement ça que parfois, ils grattent la solution directement sur le présentoir… sans acheter la carte !

 

 

Il paraît que tu travailles actuellement à de nouveaux projets ?

 

Oui. Il est possible que les meilleures cartes soient regroupées pour faire un livre de jeux, en vente dans les librairies jeunesse. Les solutions ne seraient plus à gratter : on bosse sur un système encore plus rigolo, mais comme rien n’est fait je n’en dis pas plus…

 

 

Tu dessines beaucoup d’animaux. Un petit préféré… ?

Je suis bien copine avec l’abeille et la souris.

 

 

Un coup de cœur artistique dont tu voudrais nous faire part ?

 

En peinture, j’aime Basquiat, Ernest Pignon-Ernest. En illustration jeunesse, Benjamin Lacombe, Rébecca Dautremer, Valérie Michaut… Il y en a tellement…

 

 

 

1   Basquiat, The Dingoes At The Park, 1988.

2   Ernest Pignon-Ernest, Les Arborigènes, 1984.

3   Benjamin Lacombe, Cerise Griotte, 2006.

4   Rébecca Dautremer, L'amoureux, 2003.

5   Valérie Michaut, Les Mésaventures d’Agathabaga, 2003.

 

 

A quand un agenda signé Lali ?

 

Désolée, mais pour l’instant, pas d’agenda au programme. Par contre, une nouvelle collection de cartes sortira en mars. Le concept est top secret alors chuuuut… affaire à suivre.

 

 

 

Anne-Charlotte B.

Publié dans Boulimie de culture

Commenter cet article

Delvekior 20/03/2009 09:33

Bravo !
Et en plus de faire des trucs sympa, elle est accessible.
Merci de nous l'avoir présentée !

Delvekior 19/03/2009 17:54

En quelle occasion as-tu pu lui poser ces questions ?

patatietpatata 19/03/2009 18:11


Je l'ai contactée par internet, pour lui dire que j'appréciais son travail... et pour lui proposer une petite "interview" au passage !


M-S 11/03/2009 16:13

Archi fan également :)

Drey 01/03/2009 09:38

Youpi!!! je l'avais trouvé!!! :-) ah ça oui je veux bien un ti mot!! hi hi

Drey 27/02/2009 11:50

Je connaissai pas... mais ça à l'air sympa comme concept!! je n'en ai jamais vu ici, snif!
On peut avoir la réponse pour l'exemple stp???

patatietpatata 27/02/2009 18:05


Oui : en haut, à droite, dans le coin :)
Alors il faut que je t'envoie un p'tit mot !