Mémoire d'Hermès

Publié le par patatietpatata

Je l’avoue sans aucune honte : j’aime la pub. Pas celle pour Fleury Michon ou Justin Bridou. Je parle de la vraie pub, celle qui n’a quasiment pas besoin de mots pour se faire comprendre. Celle qu’on voit, et qu’on n’oubliera pas. Je profite donc de cette nouvelle rubrique pour livrer quelques impressions personnelles… en espérant que ces images vous inspireront tout autant que moi.

 



Je vois…
Un tapis de fleur et un maquillage hauts en couleurs : jaune et orange contre fuchsia et violet. Un gris imposant et un blanc éclatant : deux éléphants et une belle indienne. Des courbes verticales et harmonieuses. Un horizon boisé disparaissant dans la pâleur du ciel.


Je pense…
Orient, maharadjas, bodyguards, aurore, rituel, ancien, raffinement.



J’imagine…
Que la puissance de cette tenue blanche est exprimée par tout ce qui l’entoure : c’est le décor qui anime le vêtement et traduit son essence véritable. 
 



Le reste de la collection, pour le plaisir des yeux.




Notons qu’Hermès a momentanément troqué son cheval fétiche pour la monture indienne par excellence : l’éléphant. L’animal, qui n’a pas très bonne réputation (pensez au fameux magasin de porcelaine), fait ici preuve de beaucoup de noblesse et de distinction, même si un éléphant affublé d’une cravate n’est sans rappeler un certain Babar…

 
Anne-Charlotte B.

Publié dans Pub tip top !

Commenter cet article